Recommandations

"Nous avons été enfermés dans une pièce sombre pour un autre jour"


Cette année, on célèbre le 30e anniversaire de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant, ratifiée par la Hongrie. À cette occasion, la campagne sociale de SOS Villages d'Enfants vous montrera les failles du système de protection sociale de votre État.

"Nous avons été enfermés dans une pièce sombre pendant un autre jour" (photo: iStock)Chaque année en Hongrie, 8 à 10 000 enfants sont élevés hors de leur famille. Surtout négligés, il y a des conséquences liées à la pauvreté et aux problèmes de logement, à la violence physique et aux abus sexuels en arrière-plan. Où vont les enfants? Combien d'argent reçoit un soignant national? Que se passe-t-il lorsque la police frappe à la porte de la famille le soir? Images et histoires scandaleuses dans le premier volet de la série SOS Villages d'Enfants. "Mes parents sont partis et nous ont enfermés dans une pièce sombre pour le lendemain. Nous avons crié, nous avons crié et nous étions le voisin qui a dénoncé les parents et a donné naissance au bébé", explique VI, qui s'occupe d'un enfant. Pour la plupart des enfants, le dernier geste n'est pas le point fort de la famille: institutions, éducateurs se succèdent. "Si vous ronflez ou reniflez, j'ai perdu la vie", a-t-on dit à Flurra, 8 ans, le premier jour de son séjour à l'institution. Comment les enfants s'intègrent-ils dans un système extraterrestre? Norbi vivait dans une pièce efficace de l'institution, personne ne lui avait dit quelles étaient les règles, ce qui allait lui arriver. Né de trois éducateurs différents, il pensait faire quelque chose de mal pour que je continue. C'est ainsi que trois jeunes ont été pris en charge par l'État.
  • Le stress affecte la vie d'un enfant
  • Il n'y a pas de plus grand trésor dans la famille
  • Le manque d'éducation est l'éducation